Travaux de l’église

En raison de désordres structurels inquiétants, des travaux d'importance ont été réalisés sur l'église abbatiale entre 2019 et 2021.

Le constat à l'été 2018

Plusieurs éléments structurels de l’église présentaient une vulnérabilité alarmante :

  • Les contraintes sur les fondations étaient excessives au regard de la résistance du sol d’assise
  • Les murs pignons étaient désolidarisés des murs gouttereaux
  • Des devers prononcés étaient constatés sur les murs gouttereaux
  • La voûte de la nef étaient en limite de stabilité
  • La coupole du clocher présentait des désordres inquiétants

© Py Rinquin – Abbaye de Sénanque

Pourquoi en étions-nous là ?

Le mur du bas-côté Est présentait un problème de stabilité qui mettait tout l’édifice en situation de risques d’effondrement.

Historiquement, ce mur était contrebuté par le terrain naturel ( Figure 1 ).

Au XIXème siècle, l’édification d’une chapelle a servi de contrefort.

Lors de la destruction de ce bâtiment en 1974, le mur Est s’est retrouvé libre, dépourvu de butée ( Figure 2 ). Cela a entraîné la bascule de l’édifice.

Les travaux de sauvegarde de l’église

L’édification de contreforts a permis de contrebuter le bas-côté Est. Un cintrage de la coupole du clocher a limité les désordres structurels. La pose de micropieux a renforcé les soubassements.

Associées à un remaillage et à un coulinage des fissures, à une reconnexion des murs pignons aux murs gouttereaux, ces techniques ont permis de répondre durablement aux désordres constatés sur l’édifice.

Cette solution a également eu l’intérêt de préserver l’harmonie de l’ensemble architectural.

© Py Rinquin – Abbaye de Sénanque

Les travaux réalisés en quelques dates

Les travaux de sauvegarde ont débuté en Décembre 2019.

La première phase a été consacrée à l’étaiement de la nef et des collatéraux.
Plus de 80 tonnes d’échafaudages ont été nécessaires pour permettre de sécuriser l’édifice abbatial fragilisé.

Au printemps 2020, les contreforts ont pu être bâtis. Dans le même temps, les compagnons ont repris chaque parement extérieur désquamé et l’ont traité un à un.

En mai, il a été procédé au carottage de la façade Sud et des tiges de fibre de verre ont été posées.  Alliées aux contreforts elles assurent une nouvelle stabilité à l’église qui échappe ainsi au risque imminent d’effondrement qui la menaçait.

La voute de la nef a été consolidée par un coulinage des fissures et la reprise des joints en recherche.

Les échafaudages qui servaient de contre butée ont été démontés fin juin, libérant ainsi l’église abbatiale de son carcan métallique. Les compagnons ont habillé  alors les contreforts d’un parement de pierre strictement similaire à la pierre retenue à l’origine par les moines bâtisseurs : ton de la pierre mais également disposition et layage ont été reproduits à l’identique et selon des méthodes traditionnelles de tailleurs de pierre.

Les travaux de sauvegarde se sont poursuivis en 2021 avec la restauration de la coupole du clocher. Les fissures ont été coulinées, et les joints repris en recherche.

La dernière phase s’est achevée en octobre 2021 avec la restauration de la façade nord, emblématique de l’abbaye.

A l’entrée dans l’Avent de l’année 2021, les travaux de sauvegarde de l’abbatiale ont été définitivement réceptionnés. L’église de Sénanque était sauvée.

Ainsi s’achevait cette épreuve et ce défi de transmettre ce patrimoine exceptionnel.

Nous renouvelons à nouveau tous nos remerciements à tous ceux qui se sont mobilisés à nos côtés pour sauver cette abbatiale quasi millénaire.

 

© Py Rinquin – Abbaye de Sénanque

Un financement participatif

chq cloitre

© Py Rinquin – Abbaye de Sénanque

Nous remercions vivement pour leur aide et leur soutien : Monsieur Stéphane Bern, Monsieur Elie Semoun, Monsieur le Député Julien Aubert, la Fondation des Monastères, les Monuments Historiques et sa Direction  Régionale PACA, le Conseil Départemental de Vaucluse, la Région Sud, la fondation Engie, le Crédit Agricole Provence Alpes et la Fondation du Crédit Agricole – Pays de France, la Mairie de Gordes, les sites de crowfunding Dartagnans et Credofunding et tous les généreux donateurs.

Nous tenons à remercier plus particulièrement Stéphane Bern pour son engagement de la première heure, pour son abnégation, pour sa présence et la passion qui l’anime.

Nous n’oublions pas les milliers de donateurs qui, par leur don, permettent la transmission de ce patrimoine d’exception. Nous leur témoignons notre profonde gratitude et leur adressons nos plus sincères remerciements.

Capture d’écran 2019-03-10 à 08.03.06
Logo Monast.seul Quadri
Capture d’écran 2019-04-21 à 18.43.32
Capture d’écran 2019-04-16 à 08.21.09
Logo Fondation CAAP 2018
Capture d’écran 2019-08-29 à 10.57.19
Capture d’écran 2019-07-07 à 15.07.45
LOGO
Capture d’écran 2019-04-21 à 18.44.46
Français