Travaux de sauvegarde de l’église

En raison de désordres structurels importants, un programme de travaux a été entrepris sur l'église abbatiale.

Le constat

Plusieurs éléments structurels de l’église présentent une vulnérabilité alarmante :

  • Les contraintes sur les fondations sont excessives au regard de la résistance du sol d’assise
  • Les murs pignons sont désolidarisés des murs gouttereaux
  • Des devers prononcés sont constatés sur les murs gouttereaux
  • La voûte de la nef est en limite de stabilité
  • La coupole du clocher présente des désordres inquiétants

© Py Rinquin – Abbaye de Sénanque

Pourquoi en sommes-nous là ?

Le mur du bas-côté Est présente un problème de stabilité qui met tout l’édifice en situation de risques d’effondrement.

Historiquement, ce mur était contrebuté par le terrain naturel ( Figure 1 ).

Au XIXème siècle, l’édification d’une chapelle a servi de contrefort.

Lors de la destruction de ce bâtiment en 1974, le mur Est s’est retrouvé libre, dépourvu de butée ( Figure 2 ). Cela entraîne la bascule de l’édifice.

Le projet de sauvegarde de l’église

L’édification de contreforts permettra de contrebuter le bas-côté Est. Un cintrage de la coupole du clocher en limitera les désordres structurels. La pose de micropieux renforcera les soubassements.

Associées à un remaillage et à un coulinage des fissures, à une reconnexion des murs pignons aux murs gouttereaux, ces techniques permettront de répondre durablement aux désordres constatés sur l’édifice.

Cette solution a également l’intérêt de préserver l’harmonie de l’ensemble architectural.

© Py Rinquin – Abbaye de Sénanque

Actualités des travaux

Les travaux de sauvegarde ont débuté en Décembre 2019.

La première phase a été consacrée à l’étaiement de la nef et des collatéraux.
Plus de 80 tonnes d’échafaudages ont été nécessaires pour permettre de sécuriser l’édifice abbatial fragilisé. Un ouvrage en bois de chêne a été réalisé afin de cintrer la voûte et soutenir sa charge le temps des travaux.

Fin janvier, il a été procédé à un test d’arrachement sur un micropieu-test. Malgré un effort critique de 60 T, la rupture n’a pas été atteinte et le micropieu est resté stable. Fort de ce résultat concluant les micro-pieux ont été édifiés.

Au printemps les contreforts ont pu être bâtis. Dans le même temps, les compagnons ont repris chaque parement extérieur désquamé et l’ont traité un à un.

En mai, il a été procédé au carottage de la façade Sud et des tiges de fibre de verre ont été posées.  Alliées aux contreforts elles assurent une nouvelle stabilité à l’église qui échappe ainsi au risque imminent d’effondrement qui la menaçait.

Les échafaudages qui servaient de contre butée ont été démontés fin juin, libérant ainsi l’église abbatiale de son carcan métallique. Les compagnons ont habillé les contreforts d’un parement de pierre strictement similaire à la pierre retenue à l’origine par les moines bâtisseurs : ton de la pierre mais également disposition et layage ont été reproduits à l’identique et selon des méthodes traditionnelles de tailleurs de pierre.

Ainsi s’est achevée la première campagne de travaux.

En ce mois de novembre débute la seconde phase des travaux de sauvegarde.

Alors que la nef, débarrassée des échafaudages qui la soutenaient, dévoile sobrement sa beauté restaurée, le choeur et le transept sont à leur tour échafaudés.

Les compagnons vont s’attacher à couliner les fissures et reprendre les joints en recherche. Les parements seront traités pour combattre la desquamation.

Le projet de restituer l’escalier des matines se précise à Sénanque.

Caractéristique des abbayes cisterciennes provençales, cet escalier appelé également « escalier de nuit » servait aux moines à descendre directement dans l’église pour l’Office des Matines. Celui ci était sonné traditionnellement par Frère Jacques et célébré au Moyen-Age aux alentours de 2h dans la nuit.

A Sénanque, l’escalier des Matines a disparu, vraisemblablement vendu durant la période révolutionnaire. Dans les années 1970, un escalier de bois a été installé pour permettre à nouveau l’accès à l’abbatiale depuis le dortoir.

Le projet de restituer fidèlement l’escalier d’origine est facilité par la présence de modénatures, vestiges qui permettent d’établir avec précision l’architecture et les dimensions de l’escalier primitif. Ainsi nous savons que celui-ci reposait sur une voûte et disposait d’un garde-corps en pierre.

La Direction des Affaires Culturelles région PACA est naturellement associée au projet et devrait prochainement rendre son avis afin que les travaux puissent débuter.

L’église reste instrumentée et auscultée en temps réel. Les dernières analyses sont rassurantes et font apparaître clairement un avant et un après travaux : la bascule de l’édifice est stoppée et la stabilité recouvrée.

 

Alors qu’il reste encore plusieurs mois de travaux, le défi de la sauvegarde de l’abbatiale quasi millénaire semble relevé.

© Py Rinquin – Abbaye de Sénanque

Un financement participatif

chq cloitre

© Py Rinquin – Abbaye de Sénanque

Nous remercions vivement pour leur aide et leur soutien : Monsieur Stéphane Bern, Monsieur Elie Semoun, Monsieur le Député Julien Aubert, la Fondation des Monastères, les Monuments Historiques et sa Direction  Régionale PACA, le Conseil Départemental de Vaucluse, la Région Sud, la fondation Engie, le Crédit Agricole Provence Alpes et la Fondation du Crédit Agricole – Pays de France, la Mairie de Gordes, les sites de crowfunding Dartagnans et Credofunding et tous les généreux donateurs.

Nous tenons à remercier plus particulièrement Stéphane Bern pour son engagement de la première heure, pour son abnégation, pour sa présence et la passion qui l’anime.

Nous n’oublions pas les milliers de donateurs qui, par leur don, permettent la transmission de ce patrimoine d’exception. Nous leur témoignons notre profonde gratitude et leur adressons nos plus sincères remerciements.

Capture d’écran 2019-03-10 à 08.03.06
Logo Monast.seul Quadri
Capture d’écran 2019-04-21 à 18.43.32
Capture d’écran 2019-04-16 à 08.21.09
Logo Fondation CAAP 2018
Capture d’écran 2019-08-29 à 10.57.19
Capture d’écran 2019-07-07 à 15.07.45
LOGO
Capture d’écran 2019-04-21 à 18.44.46
Français