Sénanque, une abbaye en péril

En raison d'un péril imminent la nef de l'église a été fermée dans l’urgence.
Des désordres structurels importants menacent l'édifice : cette situation dramatique inquiète les spécialistes qui redoutent la perte de l'église.

Un constat alarmant

Plusieurs éléments structurels de l’église présentent une vulnérabilité alarmante :

  • Les contraintes sur les fondations sont excessives au regard de la résistance du sol d’assise
  • Les murs pignons sont désolidarisés des murs gouttereaux
  • Des devers prononcés sont constatés sur les murs gouttereaux
  • La voûte de la nef est en limite de stabilité
  • La coupole du clocher présente des désordres inquiétants

Pourquoi en sommes-nous là ?

Le mur du bas-côté Est présente un problème de stabilité grave qui met tout l’édifice en situation de risques d’effondrement.

Historiquement, ce mur était contrebuté par le terrain naturel ( Figure 1 ).

Au XIXème siècle, l’édification d’une chapelle a servi de contrefort.

Lors de la destruction de ce bâtiment en 1974, le mur Est s’est retrouvé libre, dépourvu de butée ( Figure 2 ). Cela entraîne une bascule de l’édifice.

Le projet de sauvegarde de l’église

L’édification de contreforts permettrait de contrebuter le bas-côté Est. Un cintrage de la coupole du clocher en limiterait les désordres structurels. La pose de micropieux renforcerait les soubassements.

Associées à un remaillage et à un coulinage des fissures, à une reconnexion des murs pignons aux murs gouttereaux, ces techniques permettraient de sauver l’église.

Cette solution a également l’intérêt de préserver l’harmonie de l’ensemble architectural.

Quel est le coût pour sauver l'église ?

Le budget prévisionnel de sauvegarde a été récemment porté de 1.200.000 € à 2.000.000 € en raison des désordres qui s’étendent désormais au clocher de l’église.

Nous espérons vivement que les Monuments Historiques, le Département et la Région apporteront leurs contributions à ce programme. Malgré cet espoir, il nous faut encore impérativement réunir la somme de 600.000 € pour financer l’intégralité des travaux de sauvegarde de l’église.

 

.

Et maintenant ?

Décision a été prise d’étayer sans attendre le bas-côté Est de l’église afin de prévenir tout risque sismique qui s’avérerait destructeur même à faible intensité.
Cette solution ne répond que partiellement aux risques qui frappent l’église et ne peut être que transitoire.

Où en sommes-nous dans la récolte des fonds ?

Grâce à votre générosité, à la contribution de la Fondation des Monastères, au don inespéré de la fondation Engie, à l’engagement du Député Julien Aubert et de Stéphane Bern, nous pouvons financer à ce jour :
– La location de la contrebutée durant la durée des travaux
– L’édification de trois contreforts sur les cinq nécessaires
– La reconnexion de la façade pignon aux murs gouttereaux
– Le traitement d’une partie du parement extérieur

Il est prématuré de déclarer l’église hors de danger : nous ne sommes qu’à 30 % de la somme indispensable à la sauvegarde de l’édifice.

A trois mois du lancement prévisionnel des travaux, l’urgence est réelle : les désordres dans l’église s’aggravent, la location de l’échafaudage, soit près de 7 000 euros mensuels, grève inexorablement notre budget et le montant de la somme restante à récolter nous semble démesuré.

Nous ne comprenons pas le refus des fondations et des mécènes à nous apporter leur aide. Nous semblons impuissants à mobiliser pour sauver Sénanque.

Facade

Comment nous aider à sauver l'église ?

Le  financement de cette campagne de sauvegarde est à notre charge. Les moyens dont nous disposons sont bien dérisoires face à l’ampleur de la tâche et au budget nécessaire. Aussi nous lançons un appel à tous ceux qui refusent de perdre l’église de Sénanque : la sauver ne pourra se faire sans votre aide.

L’Abbaye de Sénanque s’appuie sur deux fondations reconnues d’utilité publique pour collecter les dons.

Vous pouvez ainsi réaliser vos dons auprès :

– De la Fondation des Monastères en cliquant sur le lien : Mon don pour sauver Sénanque

– De la Fondation du patrimoine en cliquant sur le lien : Mon don pour sauver Sénanque

Ces  fondations délivrent systématiquement un reçu fiscal. Votre don ouvre droit à une réduction d’impôts de 66 % dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable.

Nous lançons également un appel auprès de tous les chefs d’entreprises qui souhaiteraient, via un mécénat d’entreprise, nous aider à sauver ce patrimoine d’exception.

Pour une entreprise, 60% de vos dons sont déductibles de vos impôts dans la limite de 5 pour mille de votre chiffre d’affaires.

Sans vous, sans votre soutien et votre générosité, nous ne parviendrons pas à sauver ce patrimoine de la destruction.

Français