Abbaye Notre-Dame de Sénanque
Nous soutenir
  •  
  •  

La culture du lavandin à Sénanque

Le lavandin est cultivé à Sénanque depuis la fin des années 60.

Il répond à l'appel de Saint Benoît  : "ils seront vraiment moines s'ils vivent du travail de leur mains". Le temps n'est plus pour un monastère à une autarcie économique, si tant est qu'elle ait vraiment existé un jour ! Les monastères sont insérés dans la société de leur temps et en suivent les règles et contraintes légales et économiques. A Sénanque, le travail des frères comporte deux secteurs d'activité : l'agriculture (lavande, miel, fôret) et l'accueil des retraitants à l'hotellerie. Sans oublier bien sûr tous les travaux ordinaires d'une famille, depuis la cuisine jusqu'à la lessive ! En principe, chaque frère doit être polyvalent. 

Le lavandin cultivé à Sénanque est une variété hybride, entre la vraie lavande et la lavande aspic. C’est un plan stérile que l’on reproduit par bouturage. Le lavandin fleurit à partir de fin juin. On le cueille sous le soleil du mois de juillet. La récolte est alors menée à la distillerie pour produire une huile essentielle de première qualité :100% pure et naturelle, les tiges et les fleurs sont distillées à la vapeur d'eau.

A Sénanque, le lavandin fleurit à la toute fin du mois de juin jusqu'à la pleine foraison mi-juillet. Généralement, il est récolté à maturité la troisième semaine de juillet.

Propriétés du Lavandin

Lavandin (lavandula hybrida)

Il parfume la maison en diffuseur ou brûle parfum. Quelques gouttes sur un sac de fleurs de lavande parfument délicatement le linge et protègent des mites.